Edito

L’idée européenne n’est pas un sentiment premier, comme le sentiment patriotique, comme celui de l’appartenance à un peuple, elle n’est pas originelle et instinctive, mais elle naît de la réflexion, elle n’est pas le produit d’une passion spontanée, mais le fruit lentement mûri d’une pensée élevée.
Extrait de la conférence de Stefan Zweig « L’unification de l’Europe », 1934

En 2019, initiez avec nous un grand rendez-vous pour que Strasbourg, cœur symbolique de l’Europe, rayonne au mois de mai d’une multitude d’initiatives artistiques.

Être ou ne pas être Européens ?

Telle fut, d’une certaine manière, la question posée aux Britanniques dernièrement. Nous constatons aujourd’hui la confusion que sa réponse a engendré. Cette situation porte à réfléchir alors que, ce mois de mai, dans une perspective certes différente, l’Europe nous appelle au vote.

Et certains d’entre nous n’iront pas, par colère ou par indifférence envers les mécaniques de la démocratie et des institutions européennes telles que nous les connaissons aujourd’hui.

Pourtant, c’est oublier qu’à la cruelle exception des horreurs d’ex-Yougoslavie, la paix ne s’est établie ici-bas que depuis 70 ans et à l’état d’exception. L’amnésie ambiante, portée par la vitesse de nos échanges numériques, nous porte à ignorer peu à peu que le pire n’est pas bien loin.

Se sentir européen n’est plus une chose facile. Le prix de la paix s’oublie vite. Les tensions reviennent, larvées, permettant l’impensable… Comment lutter ?

Les Emois pour l’Europe sont un combat sans autre étendard que celui des Arts et de la culture. Parce qu’ils nous touchent au plus intime, parce ce qu’ils nous promettent de vibrer ensemble. Parce qu’ils nous portent à partager, à réfléchir et créer entre citoyens d’ici et de maintenant, quelle que soit notre langue.

Nés sur ce continent ou ailleurs, nos identités sont multiples mais notre ciel reste le même. Les Emois sont un rendez-vous pour rêver encore un moment en paix.

Marie Wargnier Lach, présidente de l’association thechic.club

Share: